École Cathédrale 2019

 

Pour leur École Cathédrale 2019, la Paroisse et la Maîtrise de la Cathédrale de Sion frappent très fort. Elles reçoivent le célèbre philosophe, écrivain, dramaturge, musicien et chroniqueur Fabrice Hadjadj.

Directeur de l'institut Philanthropos à Fribourg, Fabrice Hadjadj est un auteur prolifique qui a signé une bonne cinquantaine d'ouvrages dont "Réussir sa mort", "la Foi des démons", le "Paradis à la Porte", "La Profondeur des sexes" ou encore "Puisque tout est en voie de destruction" pour n'en citer que quelques uns. Conférencier exceptionnel, il est sollicité dans le monde entier auprès de grands organismes, d'universités ou de grands prélats.

Il collabore entre autres à Art press, au Figaro littéraire, à La Vie et à Panorama et on le retrouve fréquemment invité dans les médias audiovisuels. Hadjadj additionne les talents puisqu'il est aussi musicien et n'hésite pas à donner de la voix et du son à l'occasion de récitals et de rencontres.

Fabrice Hadjadj est l'unique conférencier de l'École Cathédrale de Sion. Il captivera son auditoire les dimanches 24, 31 mars et 7 avril à 17 heures et développera le thème de la "Gloire de Dieu". À toi la gloire, déclinée en plusieurs variations et réflexions.

La Conférence du philosophe sera suivie d'un intermède musical joué par une formation réduite de Res Temporis et les Vêpres des chanoines du Chapitre de la Cathédrale de Sion, institution millénaire.

Concert de la Passion

Enfin, le dimanche des Rameaux, soit le 14 avril à 17 heures, Res Temporis donnera le traditionnel concert de la Passion en présentant "Les Laudes de la Passion", tirées du manuscrit toscan du XIIIème siècle : le "Laudario di Cortona".

Ces musiques, qui ont bientôt 8 siècles, restent proches de nous et nous font partager les sentiments de ces toscans imprégnés par la vie et l'enseignement de Saint François d'Assise. Des témoins de la Passion racontent ce qu'ils ont vu et leur récit magnifiquement servi par des harmonies anciennes et lancinantes provoque une vive émotion.

 

Pour réserver vos billets pour le concert de la Passion, cliquez ici ! (places non-numérotées uniquement pour ce concert)

 

Vous ne connaissez pas Res Temporis ?

 

Découvrez-les ici :

 

 

 

 

L'Ecole cathédrale

Au Moyen Age, l'état ne se soucie par de créer des écoles pour les serfs ou les paysans, pas plus qu'on en organisait dans l'Antiquité pour les esclaves. Mais l'Église doit recruter des clercs capables de prêcher la religion et d'administrer les affaires religieuses. De là, le souci d'étendre le bénéfice de la culture autour des évêchés et des cloîtres à tous les enfants qui en étaient capables, pauvres ou riches, qui a été à l'origine de l'extension des écoles monastiques, puis des écoles épiscopales et des chapitres.

Au Xe et XIe siècles, le cloître de la cathédrale ne peut petit à petit plus contenir tous les élèves. Des clercs, leurs études terminées, se mettent ainsi à organiser en ville des classes où ils ont le droit d'enseigner, pourvu qu'il aient obtenu la licence d'enseignement délivrée par le chancelier (scolasticus), désigné par l'évêque pour contrôler les maîtres. C'est ainsi qu'essaime l'école cathédrale.

La Fondation Musique sacrée et Maîtrise de la Cathédrale de Sion  a mis sur pied autour de la Cathédrale de Sion une modeste École Cathédrale sous la forme d'un cycle annuel de conférences, données dans le cadre d'un moment liturgique particulier. Elle a généralement lieu durant les week-ends du Carême.